Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> Assurer votre sécurité lors des intempéries : une priorité d’APRR & AREA

Assurer votre sécurité lors des intempéries : une priorité d’APRR & AREA

Publié le 13.01.2011

Du 15 novembre au 15 mars, les réseaux APRR & AREA passent en « viabilité hivernale ». Toutes les équipes sont en état de pré-alerte, pour réagir au plus vite en cas d’intempéries. Objectif : maintenir la circulation 24h/24, dans les meilleures conditions de sécurité.

Nos équipes sont mobilisées lors des intempéries
Nos équipes sont mobilisées lors des intempéries

Des dispositifs matériels...

La période de lutte contre la neige et le verglas, dite « période de viabilité hivernale », démarre officiellement le 15 novembre sur les réseaux APRR & AREA. « Mais nous nous y préparons toute l’année ! », souligne Jean Michel Planche, chef de district du Sénonais (Yonne) chez APRR. « Dès le printemps et jusqu’à la fin de l’été, nous faisons passer les camions au contrôle technique, et vérifions les saleuses ainsi que les lames de déneigement ».

Ainsi sur les réseaux APRR & AREA, près de 700 engins sont prêts à intervenir, et tous les 50 km environ, un responsable est désigné pour coordonner les actions… Par ailleurs, tous les véhicules sont géolocalisés, pour permettre leur intervention rapide.

...et humains

À la préparation des machines s’ajoute celle des 1 000 femmes et hommes d’APRR & AREA dédiés à la viabilité hivernale. Chaque année, ces agents autoroutiers reçoivent une formation spécifique. Au programme : reconnaissance des sections d’autoroute et utilisation du matériel. Par ailleurs, plusieurs réunions locales permettent de coordonner l’action de tous les intervenants.

« Avant le début de la période, 2 réunions sont organisées », explique Raymond Joder, chef du centre d’entretien des Trois Massifs (Isère) chez AREA. « La première, avec la gendarmerie et les sous-traitants qui interviennent avec nous sur le réseau, permet de préciser les rôles de chacun. La seconde, qui rassemble les agents AREA, définit l’organisation des équipes et des astreintes ».

Un maître-mot : l’anticipation

Ensuite ? Tout dépend de la météo, qui imposera son rythme ! Pour planifier les interventions, les prévisions de Météo France sont complétées par les données transmises par les capteurs implantés sur le réseau. Ils mesurent la température de l’air et de la chaussée, l’hygrométrie...

« L’idéal est bien sûr d’anticiper les intempéries en effectuant des salages préventifs. Les agents autoroutiers APRR et les agents autoroutiers AREA, qui parcourent l’autoroute en permanence, testent aussi la chaussée avec des réactifs spécifiques qui révèlent le risque de formation de verglas... », précise Jean-Michel Planche.

Malgré tous ces dispositifs, certains épisodes difficiles ne peuvent être anticipés. « Il faut rester humble face à la météo, car la situation sur la chaussée dépend d’une multitude de paramètres : la température, la quantité de précipitations, la qualité de la neige, l’intensité du trafic... », poursuit Jean-Michel Planche.

Une motivation sans faille des équipes

Un paramètre, en revanche, ne change pas : la motivation des équipes. « Le soir de Noël, de nombreux hommes étaient sur l’autoroute pour déneiger la chaussée. Ils l’ont fait, comme toujours, avec enthousiasme. Nos équipes éprouvent toujours une certaine fierté lorsqu’elles parviennent à maintenir de bonnes conditions de circulation », conclut Raymond Joder.

À voir aussi