Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> Compte à rebours avant la chute de neige : toutes nos équipes en alerte

Compte à rebours avant la chute de neige : toutes nos équipes en alerte

Publié le 12.12.2011

Pour les équipes APRR & AREA, assurer votre sécurité et vous permettre de rouler sereinement toute l’année est un objectif majeur. Aussi, lorsque les intempéries hivernales s’annoncent, les équipes techniques sont sur le pied de guerre !

Compte à rebours avant la chute de neige : toutes nos équipes en alerte
Compte à rebours avant la chute de neige : toutes nos équipes en alerte

Un mot d’ordre, l’anticipation !

Pas question d’attendre que la neige ait envahi la chaussée pour intervenir : pour les équipes techniques APRR & AREA, le mot-clé est l’anticipation. Grâce à des partenaires spécialisés dans les prévisions météo, les responsables de district et de PC APRR et les chefs de centre AREA disposent d’un bulletin à une semaine, à 3 jours et à 36 heures. Si une perturbation se confirme au fil des prévisions, tout est mis en œuvre pour y faire face. Résultat ? Une organisation quasi-militaire que nous décrit, pour son secteur, Patrick Hofman, chef du centre d’entretien d’Annecy.

H – 36 : passage en mode alerte

Pour traiter les 69 kilomètres de réseau qui dépendent du centre d’Annecy, Patrick Hofman dispose d’une flotte de 10 camions et de 35 chauffeurs ! Dès qu’une perturbation neigeuse s’annonce, il faut les préparer. « Lorsque la perturbation se confirme, nous montons les lames sur les camions », explique Patrick Hofman. « Ces lames de 4 mètres ne sont en effet pas laissées en permanence sur les camions, qui sont utilisés à d’autres tâches en dehors des périodes de neige. »

Une fois chargés, avec du sel ou de la saumure, les camions sont prêts à partir ! Mais il faut que les hommes, eux aussi, soient sur le qui-vive. « En état d’alerte, nous changeons nos principes de fonctionnement. Habituellement réparti en 2 équipes (matin et après-midi), tout le personnel de terrain est ventilé en 3 équipes avec des prises de poste décalées permettant de couvrir aussi la nuit », précise Patrick Hofman pour le réseau AREA.

H – 24 : les prestataires sur le pied de guerre

A ces équipes internes s’ajoutent les prestataires extérieurs, qui peuvent dépêcher 11 chasse-neige et 33 chauffeurs supplémentaires en cas de besoin. « Lors d’une alerte neige, nous prévenons les prestataires 24 heures à l’avance », détaille Patrick Hofman. « Ils doivent alors se tenir prêts, pour nous envoyer les chauffeurs dans la demi-heure suivant notre appel, de jour comme de nuit. »

Commence alors une période d’attente et d’observation. Des capteurs situés directement sur la chaussée permettent d’en surveiller la température. Des radars de précipitations contrôlent ce qui se passe autour de la zone couverte par le centre surveillent les averses ou les chutes de neige qui se rapprochent.

Lorsque la chute de neige est imminente, des camions commencent à sillonner le réseau, en mission de surveillance.

Il faut intervenir au bon moment : ni trop à l’avance, ni trop tard. Par exemple, selon les conditions météorologiques un salage préventif pourra être utile. Mais si la neige succède à la pluie, l’opération sera inefficace…

Les alertes neige aussi sur le votre site aprr.fr

Votre nouvelle page d’accueil personnalisable sur le site www.aprr.fr relaie les dernières informations et bulletins météo de votre région. N’hésitez pas les consulter avant de prendre la route.

A l’arrière, les ateliers mécaniques sont mobilisés

Pour soutenir les équipes sur le terrain qui luttent contre la neige, à l’arrière, d’autres collaborateurs sont aussi mobilisés : les mécaniciens. « Il y a 3 mécaniciens pour entretenir et réparer le matériel (camions, saleuses, lames) », précise Patrick Hofman. « Lorsque nous sommes en alerte, ils se relaient afin d’assurer une présence quasi-permanente. »

Remplir le réservoir du lave-glace ou changer une ampoule, un essuie-glace, mais aussi – et surtout – remplacer les pièces abîmées comme les tourniquets des saleuses, très sollicitées : les mécaniciens interviennent pour réparer au plus vite les véhicules immobilisés pour que ceux-ci puissent repartir sur le terrain.

Heure H : pendant toute l’opération, la motivation !

 

La chute de neige commence… A ce moment-là, toutes les équipes sont mobilisées : chauffeurs, chefs d’équipes et responsables d’astreinte vont se relayer jour et nuit pour organiser les interventions jusqu’à la fin de la perturbation.

« Bien sûr, nous sommes organisés, méthodiques et préparés. Mais le succès de notre activité tient avant tout à la motivation des collaborateurs et à l’esprit d’équipe », explique Patrick Hofman. « Tous sont fiers de participer aux opérations de déneigement pour offrir aux automobilistes un réseau sûr. C’est cet enthousiasme qui nous permet d’atteindre nos objectifs dans des conditions parfois particulièrement difficiles », résume Patrick Hofman.

Un concours interne pour lancer la saison hivernale

Chaque année, en octobre, le début de la saison hivernale est marqué par un évènement interne chez APRR & AREA : les Trophées de la Viabilité hivernale chez APRR et le « Challenge Viabilité Hivernale » chez AREA. Déneigement, épreuves théoriques, chargement d’un camion… Cette compétition réunit, autour de plusieurs épreuves, des équipes de différents centres d’entretien qui viennent, bien entendu, accompagnées de leurs supporters. Deux nouvelles épreuves ont eu lieu cette année au cours du challenge AREA : éco-conduite et projection de saumure sur cible ! « C’est l’équipe du centre d’entretien des Trois Massifs - secteur de Saint-Marcellin (38) qui a remporté le trophée de cette édition mais, pour tous, cette compétition amicale est un moment de convivialité et d’échange très attendu », détaille Patrick Hofman.

À voir aussi