Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> Corridor de sécurité : un nouveau dispositif pour sauver des vies

Corridor de sécurité : un nouveau dispositif pour sauver des vies

Publié le 12.10.2018

Chaque intervention de nos équipes sur l’autoroute constitue un danger. Pour assurer une meilleure sécurité des personnels (agents, dépanneurs…) et des usagers immobilisés suite à une panne ou un accident, le principe de corridor de sécurité a été inscrit dans le Code de la route. Un dispositif inspiré de l’exemple canadien. Explications.

corridor-grand-617x302.jpg
Corridor de sécurité

Le dispositif

En intervenant pour la sécurité des usagers de l’autoroute, les agents et les dépanneurs doivent faire face à de nombreux risques. La diversité des incidents et accidents témoigne de leur vulnérabilité : portière arrachée, fourgon heurté, flèches lumineuses et cônes de signalisation endommagés… L’inattention des automobilistes et la vitesse excessive sont à l’origine de ces dangers. Pour diminuer les risques, le principe d’un corridor de sécurité a été adopté en France et inscrit dans le Code de la route par décret (décret 2018-795 du 17 septembre 2018), publié au Journal officiel le 18 septembre 2018. Le respect du corridor de sécurité est désormais obligatoire. Chaque contrevenant est passible d’une contravention de classe 4 (amende forfaitaire de 135 € et perte de points selon l’infraction).
Une barrière virtuelle pour libérer un espace de sécurité A l’approche d’une zone d’incident (véhicule sur la bande d’arrêt d’urgence ou sur une voie de circulation, intervention d’un dépanneur ou d’un agent autoroutier), tout conducteur a obligation de réduire sa vitesse et d’éloigner son véhicule le plus possible de cette zone : c’est ce qu’on appelle « le corridor de sécurité ».

Trois cas de figure peuvent se produire.

1.L’incident a lieu sur la bande d’arrêt d’urgence et les deux ou trois voies sont libres :

  • ralentissez ;
  • après avoir vérifié que la seconde voie est libre, empruntez-là : la voie la plus à droite sert alors de corridor de sécurité ;
  • abattez-vous après la zone de danger.

2.L’incident a lieu sur la bande d’arrêt d’urgence et les autres voies ne sont pas libres :

  • ralentissez ;
  • quelle que soit la voie sur laquelle vous circulez (1ère, 2ème, 3ème…), déportez-vous au maximum sur votre gauche tout en demeurant dans votre voie ;
  • recentrez votre véhicule dans votre voie après la zone de danger.

3.L’incident a lieu sur la même voie que la vôtre :

  • ralentissez ;
  • après avoir vérifié que la manoeuvre est possible, changez de voie ;
  • si possible, laissez une voie de libre entre vous et la zone d’incident. Sinon déportez vous au maximum sur votre gauche tout en demeurant dans votre voie ;
  • rabattez-vous après la zone de danger.

Rappel : toutes ces manœuvres doivent être effectuées à vitesse réduite après s’être assuré de pouvoir les réaliser sans danger.

Village d’animations autour du thème de la sécurité en hiver : aire de Mâcon Saint Albain le 27 octobre de 8H30 à 15H30

L’hiver approche et comme chaque année APRR se mobilise pour assurer la viabilité hivernale de ses réseaux. Un village d’animations vous attend pour une pause aux couleurs de l’hiver. Les enfants et ados pourront se défouler en grimpant sur un mur d’escalade ou bien en dévalant des pentes de ski sur un simulateur. Les plus grands ne seront pas en reste avec une immersion dans une cabine de sieste ou encore installés dans des transats comme en front de neige.

Venez également à la rencontre des « hommes en jaune » auxquels vous pourrez poser toutes vos questions sur les équipements qui assurent quotidiennement votre sécurité. Un chasse-neige sera exposé pour l’occasion. D’autres ateliers autour de la sécurité vous attendent : tests d’adhérence, du temps de réaction, etc. Vous pourrez également écrire votre première carte de vacances affranchie gratuitement ou encore bénéficier d’informations sur le trafic ou sur les services. Bref, une pause pour se défouler, s’amuser, se reposer, se renseigner ou se sensibiliser afin d’éviter les risques au volant et bien commencer ses vacances !

Chiffres clés de la sécurité

Bilan des accidents du personnel autoroutier (2013 à 2017)

  • 636 accidents dont 70 accidents corporels.
  • 82 victimes dont 3 tués, 20 blessés hospitalisés et 59 blessés légers.
Focus : incidents et accidents « personnel autoroutier » de janvier à juin 2018
  • 70 accidents (corporels et matériels) dont 6 accidents corporels
  • 2 salariés heurtés
  • 7 blessés
  • 69 matériels et véhicules heurtés (34 véhicules d’intervention, 19 flèches lumineuses de rabattement (FLR, sur remorque) et 15 flèches lumineuses d’urgence (FLU, sur véhicule)