Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> Des toilettes propres grâce aux smartphones

Des toilettes propres grâce aux smartphones

Publié le 04.04.2014

Pour recueillir votre avis sur la propreté des sanitaires des aires de repos, APRR & AREA mettent en place un nouveau dispositif d’enquête. Dans certaines aires du réseau, vous trouverez deux types de QR Codes : « Propre » et « Pas propre » disposés à proximité des sanitaires. Il vous suffira de scanner l’un des deux avec votre smartphone et votre évaluation sera directement transmise à l’équipe en charge…

IPHONE
Des toilettes propres grâce aux smartphones

Propre ou pas ? À vous de nous le dire !

Lors des enquêtes de satisfaction, l’état des sanitaires est souvent l’un des points d’amélioration signalés par nos clients. Pour nos équipes, la difficulté consiste à adapter le rythme de nettoyage en temps réel pour que vous trouviez toujours des toilettes propres.

Pour relever ce défi, APRR & AREA testent une solution innovante. Le principe est simple : 2 QR Codes sont installés dans les sanitaires. L’un indique « Propre », l’autre « Pas propre ». Ainsi, les clients n’auront plus qu’à scanner, avec leur smartphone, le QR Code correspondant à leur avis sur l’état des sanitaires, et ce en temps réel.

Faciliter des interventions adaptées

Ce dispositif a été conçu pour être d’une grande simplicité. « Lorsque le client scanne le QR Code choisi, il arrive simplement sur une page de remerciement. Sa mission de surveillance est terminée ! APRR & AREA, en recueillant ces évaluations, adaptent les interventions des agents de propreté en temps réel », explique Josselin Martin, Chef du département clientèle chez AREA.

Dans un premier temps, ce dispositif permettra d’analyser l’évolution de la propreté des sanitaires. À chaque fois qu’un client scannera l’un des QR Codes, l’aire concernée, la date, l’heure et l’état (propre ou non) des toilettes seront transmis à APRR & AREA et enregistrés. Des informations précieuses qui pourront ensuite être croisées, par exemple, avec les variations du trafic sur le tronçon d’autoroute à proximité.

Réagir vite et à bon escient

Les données récoltées permettront d’adapter la fréquence de passage des agents de propreté, selon l’aire et les circonstances : jour de forte affluence ou non, semaine ou week-end. « Mais, à terme, nous aimerions pouvoir déclencher l’intervention d’un agent dès qu’un nombre important de personnes à la suite aura flashé le QR Code « Pas propre » dans une aire. Ainsi, les sanitaires dégradés volontairement par des personnes mal intentionnées, seront immédiatement identifiés puis nettoyés », explique Josselin Martin.

D’abord une phase de test

Ce nouveau système d’évaluation sera testé dans une dizaine d’aires sur l’A43, l’A48 et l’A49 au cours des 2 prochains mois. Si les résultats sont probants, le dispositif sera alors généralisé.


À voir aussi