Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> L'autoroute, cinq fois plus sûre qu'une nationale

L'autoroute, cinq fois plus sûre qu'une nationale

Publié le 12.11.2013

En 30 ans, la mortalité sur autoroute a baissé de 53 % alors que le nombre de kilomètres parcourus était multiplié par 4,5 ! Le rapport annuel 2012 de l’ASFA (Association professionnelle Autoroutes et Ouvrages concédés) confirme cette tendance à la baisse du nombre d’accidents mortels sur l’autoroute. Mais les conclusions du rapport pointent aussi des dangers persistants pour les automobilistes…

518x233_autoroute.jpg
L'autoroute, cinq fois plus sûre qu'une nationale

Le réseau d’autoroute français toujours plus sûr

En 2012, le nombre de personnes tuées sur l’autoroute a décru de 26,3 % ce qui représente 143 décès accidentels. Avec quelque 87,7 milliards de kilomètres parcourus annuellement par les automobilistes, les autoroutes concédées présentent ainsi un niveau de sécurité 5 fois supérieur aux autres routes françaises.

Autre chiffre encourageant : celui des excès de vitesse, en net recul. La vitesse excessive était en cause dans 15,7 % des accidents mortels (contre 19,2 % en 2011) quand 15 ans plus tôt, cette proportion était 2 fois plus élevée.

Des causes d’accidents persistantes

Les principales causes d’accident restent la fatigue et la somnolence qui interviennent dans 1 accident mortel sur 3. Un niveau qui reste constant par rapport à 2011. Cette situation doit pousser les automobilistes à adopter des comportements plus responsables en faisant régulièrement des pauses tout au long de leur trajet et en s’arrêtant sur une aire dès les 1ers signes de fatigue.

Autre donnée inquiétante, la consommation d’alcool, de drogues et de médicaments est impliquée dans 20,5 % des accidents en 2012, contre 18,5% en 2011. Ce chiffre a doublé en 15 ans.

Respecter les consignes de sécurité

Avant de prendre la route, veillez donc scrupuleusement à ne pas consommer de stupéfiants ou d’alcool. Si vous devez prendre des médicaments, vérifiez qu’ils sont compatibles avec la conduite en consultant les pictogrammes sur la boîte et la fiche descriptive des effets secondaires.

À ces recommandations s’ajoutent les consignes de prudence relatives à l’entretien de votre véhicule ou à la conduite. Avant d’emprunter l’autoroute, pensez à vérifier la pression de vos pneus, le niveau d’huile et les feux clignotants. Une fois au volant, adaptez votre vitesse aux conditions de circulation et veillez à ne pas effectuer d’action pouvant détourner votre attention de la conduite, comme utiliser votre téléphone portable.


À voir aussi