Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> La location avec option, une petite révolution

La location avec option, une petite révolution

Publié le 27.01.2015

Chez les acquéreurs d’automobile, le recours au crédit classique perd du terrain au profit de la location avec option d’achat (LOA). Une tendance liée à la crise économique mais aussi à l’évolution des modes de déplacement. Certains Français préfèrent désormais payer pour l’usage d’un véhicule plutôt que pour son acquisition.

Certains Français préfèrent désormais payer pour l’usage d’un véhicule plutôt que pour son acquisition
Certains Français préfèrent désormais payer pour l’usage d’un véhicule plutôt que pour son acquisition

Maîtriser son budget auto

La situation est inédite en France : pour la première fois en 2014, le crédit classique n’est plus le mode de financement favori des acquéreurs de véhicules neufs. Ils préfèrent désormais la location avec option d’achat (LOA).

Cette tendance est d’abord une conséquence de la crise économique. Les Français souhaitent limiter leurs dépenses. Grâce à la LOA, ils roulent dans une voiture quasi-neuve, pour un montant forfaitaire mensuel, incluant l’entretien. Il est ainsi plus simple de maîtriser son budget auto . Plus facile, aussi, de changer régulièrement de voiture tout en payant le même montant mensuel.

Comprendre la location avec option d’achat

Si vous optez pour un contrat de LOA, c’est un organisme financier qui va acheter une voiture – que vous choisirez – puis vous la louer sous certaines conditions.

La voiture appartient à l’organisme (d’ailleurs la carte grise est établie à son nom) mais pendant une durée précisée dans le contrat, elle vous est louée. Au terme du délai précisé dans le contrat de LOA, de 2 à 6 ans en moyenne, vous pouvez choisir de lever l’option d’achat et acquérir le véhicule pour un montant (la « valeur de rachat ») précisé dans le contrat de LOA. Si vous préférez, vous pouvez au contraire restituer la voiture et enchaîner sur un nouveau contrat de LOA avec un autre véhicule.

Une formule qui séduit surtout les jeunes

Le succès de la LOA constitue une petite révolution dans la relation qu’entretiennent les Français avec leur voiture. En choisissant la LOA, le client paie pour l’usage d’un véhicule et non sa possession. Une nouvelle pratique qui convient particulièrement aux générations les plus jeunes. Contrairement à leurs parents, l’acquisition d’un véhicule n’est plus un marqueur de réussite sociale ou d’épanouissement matériel comme c’était le cas pendant les Trente Glorieuses.

À la voiture se substitue aujourd’hui une grande variété de mode de transport à prix abordables (compagnies aériennes low cost, trains, co-voiturage et autopartage). Une évolution des pratiques suivie de près par tous les acteurs du secteur automobile…

À voir aussi