Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> Nouvelle législation routière : éthylotest obligatoire

Nouvelle législation routière : éthylotest obligatoire

Publié le 04.09.2012

L'obligation d’avoir un éthylotest dans sa voiture remonte à 1970, mais cette disposition était restée lettre morte faute de texte d'application. À partir du 1er novembre 2012, tout conducteur qui ne possèdera pas d’éthylotest dans son véhicule se verra infliger une amende de 11 euros.

L’éthylotest permet de connaitre son taux d’alcoolémie avant de prendre le volant
L’éthylotest permet de connaitre son taux d’alcoolémie avant de prendre le volant

Qui est concerné par la loi ?

Cette législation vise à lutter contre la conduite en état d’ivresse en permettant à chaque conducteur de contrôler son taux d’alcoolémie avant de prendre le volant.

Entrée en application le 1er juillet 2012, la loi précise que la possession d’un éthylotest est obligatoire pour tout conducteur d’un véhicule terrestre à moteur. Vous êtes donc concernés si vous conduisez une voiture, un camion ou une moto. Seuls les conducteurs de cyclomoteurs (véhicule à moteur à 2 ou 3 roues, dont la cylindrée ne dépasse pas 50 cm3) ne sont pas touchés par cette obligation.

Une amende de 11 euros est prévue si vous n’êtes pas en mesure de présenter un éthylotest lors d’un contrôle routier. Mais cette sanction ne sera appliquée qu’à compter du 1er novembre 2012.

Éthylotest chimique ou électronique

Vous pouvez équiper votre véhicule d’un éthylotest chimique ou électronique.

  • L’éthylotest chimique : destiné à un usage unique, il peut être acheté en pharmacie ou en grande surface pour un prix de 1 à 2 euros en moyenne. N’oubliez pas que l’éthylotest chimique a une date de péremption. Une fois périmé, pensez à le remplacer, même s’il n’a jamais été utilisé.
  • L’éthylotest électronique : il présente l’avantage d’être réutilisable à volonté mais son prix, plus élevé, est compris entre 50 et 200 euros pièce.

Quel que soit le modèle que vous choisirez, veillez à ce qu’il soit homologué « NF ». En l’absence de ce label, votre éthylotest ne sera pas reconnu par la loi et vous serez susceptible d’être verbalisé.

Un éthylotest ou 2 ?

Attention : les associations de consommateurs et d’automobilistes soulignent que si vous optez pour un modèle à usage unique ce n’est pas 1, mais bien 2 éthylotests que vous devez acheter. En effet, la loi impose « la possession d'un éthylotest non usagé ». Aussi, si vous utilisez votre éthylotest pour contrôler votre taux d'alcoolémie avant de prendre le volant, vous ne pourrez plus présenter un éthylotest non usagé en cas de contrôle.

À voir aussi