Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> Restez connecté, mais à la route !

Restez connecté, mais à la route !

Publié le 08.10.2013

Sur la route, quelques secondes d’inattention peuvent mettre en péril votre sécurité : un danger non repéré à temps, une trajectoire non maîtrisée, un temps de réaction allongé… Mais avez-vous conscience de tout ce qui peut vous distraire quand vous conduisez ?

518x233_connecte.jpg
Au volant, ne vous laissez pas distraire !

Sensibilisez vos passagers et arrêtez-vous dès que nécessaire

Envoyer un SMS ou consulter ses e-mails tout en conduisant, cela vous semble insensé ? Et pourtant, de plus en plus de conducteurs avouent utiliser leur smartphone au volant. Un comportement particulièrement risqué, car il occupe les mains et l’esprit pendant quelques secondes, voire davantage.

Mais le téléphone n’est qu’un danger parmi d’autres. Vos passagers peuvent aussi détourner votre attention, tout particulièrement les plus jeunes. Apprenez donc très tôt à vos enfants que le parent qui conduit n’est pas disponible. Et pensez à mettre à la portée de vos petits passagers tout ce dont ils auront besoin pendant le trajet : biberon, jouet, doudou…

Dans le cas où vous êtes obligé de vous consacrer à une autre tâche que la conduite, le seul choix est de s’arrêter à la prochaine aire. Ainsi, vous préserverez votre sécurité et vous éviterez les sanctions.

Respectez le Code de la route

Vous le savez, l'utilisation du téléphone au volant coûte 3 points de retrait sur le permis de conduire et 135 € d'amende, en vertu d’un décret de janvier 2012. Le texte de loi précise même que le « visionnage d'un écran » est sanctionné d’un retrait de 3 points et de 1 500 € d'amende en plus de la confiscation de l'appareil.

Mais attention, d’autres comportements risqués peuvent être sanctionnés. Le Code de la route indique que le conducteur doit, à tout moment, être « en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent ». En théorie, vous pouvez donc être verbalisé pour avoir mangé ou fumé au volant, par exemple. En pratique, la jurisprudence tient compte du temps passé à effectuer un geste au volant et de l’encombrement de l’objet utilisé. Dans tous les cas vous prendrez un risque en détournant votre attention de la route, restez donc concentré sur la conduite en toute circonstance.


À voir aussi