Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> APRR & AREA vous font faire le tour du monde des autoroutes

APRR & AREA vous font faire le tour du monde des autoroutes

Publié le 07.11.2011

Synonyme de sécurité et de fluidité, l’autoroute est appréciée par les automobilistes pour les longs trajets car elle est sans surprise. Pas de carrefour, pas de feux rouges, des services ouverts 24h/24… Et pourtant, si vous voyagez à travers le monde, certaines autoroutes pourraient bien vous étonner par leur longueur, leurs panneaux insolites, ou encore leurs embouteillages.

Sur les autoroutes d’Amérique latine, attention aux autruches !
Sur les autoroutes d’Amérique latine, attention aux autruches !
Gare aux éléphants !
Gare aux éléphants !

L’autoroute en VO

L’autoroute s’est développée sur tous les continents, pour simplifier les déplacements des véhicules motorisés : automobiles, motos, poids lourds. Son objectif : permettre une circulation en toute sécurité, grâce à des voies élargies, des chaussées séparées, des entrées et sorties s’effectuant toujours du même côté.

La première autoroute au monde, a été construite en Italie – il faut donc parler d’autostrada – en 1924, pour relier Milan à la région des lacs. Aujourd’hui, vous trouvez des « kousokudouro » au Japon, des « avtocestas » en Slovénie ou encore des « Rodovias » au Brésil, avec les mêmes caractéristiques… ou presque.

Limitations variables…

La vitesse maximale, sur autoroute, varie énormément selon les pays. De 80 km/h en Grèce à 130 km/h conseillés en Allemagne, en passant par 88 en Irlande, 110 au Danemark et en Suède, 112 au Royaume-Uni ou encore 120 en Belgique, Espagne, Finlande, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal ou Suisse. Renseignez-vous avant de franchir la frontière !

Quelques records…

  • La transaméricaine, ou autoroute panaméricaine, est la plus longue du monde : ses 48 000 km relient 15 pays, du Canada à l’Argentine en passant par les États-Unis, le Mexique, le Pérou ou encore le Salvador.
  • La plus grande autoroute à l’intérieur d’un même pays est la transsibérienne, qui relie Saint-Pétersbourg à Vladivostok, sur une distance de plus de 9 500 km. Certains lui contestent son titre, car elle n’est pas bitumée sur toute sa longueur : dans ce cas, le podium revient à la transcanadienne (7 821 km).
  • La plus hostile est peut-être en Chine car elle traverse l’immense désert de Taklamakan, situé dans la région autonome du Xinjiang (extrême ouest du pays). Pour information, Taklamakan signifie… « d’où l’on ne ressort jamais ». À vos risques et périls !
  • Et la plus basse ? Vous la trouverez en Israël : l’autoroute 90, au bord de la Mer Morte, se situe à 418 m sous le niveau de la mer !

Attention aux kangourous !
Attention aux kangourous !

…et faits insolites

Mais l’autoroute n’est pas toujours de tout repos. En 2010, les Chinois ont remporté le record du plus long embouteillage : les voitures ont été bloquées sur plus de 100 kilomètres pendant 10 jours, en raison de travaux sur l'axe Pékin-Zhangjiakou. Philosophes, certains conducteurs coincés passaient le temps en jouant aux cartes ou aux échecs.

Une surprise d’un tout autre genre peut attendre les voyageurs au long cours, qui découvrent des panneaux inconnus en France. Par exemple ? Des panneaux de danger signalant le risque de traversée d’un kangourou en Australie, d’un chameau en Chine… Dépaysement assuré !

Plus proche de nous, mais tout aussi surprenant, le réseau autoroutier espagnol peut vous causer des frayeurs : en Espagne les croisements installés directement sur autoroute sont fréquents et vous pouvez soudain vous retrouver… devant un feu de circulation !

À voir aussi