Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> Elon Musk, la pile électrique de l'automobile

Elon Musk, la pile électrique de l'automobile

Publié le 09.10.2015

Entrepreneur milliardaire et visionnaire, icône de la Silicon Valley, Elon Musk est à la tête de Tesla Motors, l’entreprise américaine qui a peut-être inventé la voiture de demain : belle, propre, puissante et surtout 100 % électrique. Portrait.

TESLA
Mais qui est Elon Musk ?

Iron Man

En 2007, quand l’acteur Robert Downey Junior cherche un modèle pour incarner Tony Stark, le superhéros milliardaire, pour son rôle dans « Iron Man », il choisit de rencontrer Elon Musk. À 50 ans à peine, l’inventeur des automobiles Tesla est déjà comparé aux mythiques entrepreneurs américains Steve Jobs, Howard Hugues ou John D. Rockefeller.

Leur point commun ? Aucun projet ne semble trop grand, trop innovant ou trop risqué pour eux.

Supercar

Entrepreneur aux multiples visages (lire notre encadré ci-dessous), Elon Musk révolutionne l’industrie automobile avec Tesla Motors. Créée en 2003, l’entreprise invente les premières « supercars » 100 % électriques, avec leurs lignes affolantes et les moteurs musclés.

Sa vision : faire entrer la voiture électrique dans le club très fermé des voitures de luxe. Le Roadster sorti en 2008 par Tesla s’impose rapidement comme la première sportive entièrement électrique, capable d’atteindre les 100 km/h en 3,9 secondes.

Quelques années plus tard, la berline Tesla S P85D impressionne avec une autonomie de près de 500 km.

Une énergie « propre »

Ce succès, Tesla le doit en grande partie à la personnalité de son patron Elon Musk. Grand défenseur d’une énergie « propre » (il dirige également SolarCity, leader américain dans l’installation de panneaux photovoltaïques), il cherche tout simplement à changer le monde en démocratisant les voitures électriques. Il annonce ainsi la construction de la « Gigafactory » Tesla, dans le Nevada.

Cette usine de près d’un million de m2, qui devrait coûter entre 4 et 5 milliards de dollars, doit assurer dès 2017 la production d’une nouvelle berline, le Model 3, vendue au prix de 35 000 dollars, moitié moins que le prix actuel d’un modèle Tesla.

« Powerwall »

Dernière innovation présentée en 2015 : le Powerwall. Forte de son savoir-faire dans les batteries électriques, la société Tesla a en effet conçu une batterie domestique rechargeable, qui peut être alimentée par des panneaux solaires ou par le réseau électrique pendant les heures creuses. Le système délivre ensuite son énergie la nuit ou durant les heures pleines.

Automatique, compact et simple à installer, le Powerwall est parfait pour recharger... son automobile Tesla.

Un « serial » entrepreneur

Arrivé dans le monde des affaires au milieu des années 1990, Elon Musk fait ses armes dans un secteur alors en plein essor : Internet. Il crée X.com, une banque en ligne qui va développer le célèbre service de paiement en ligne Paypal. 3 ans plus tard, il la cède à eBay pour 1,5 milliard de dollars.

Ces premières réussites ne sont qu’une rampe de lancement vers des rêves plus grands. En 2002, il s’engage ainsi dans le secteur spatial. Rapidement mise en orbite, la société SpaceX signe deux contrats avec la NASA en 2006 et 2014 pour ravitailler la Station Spatiale Internationale. Elle travaille désormais sur la conception de navettes capables d’y amener les astronautes.

Pris entre ses bureaux de SpaceX à Los Angeles et ceux de Tesla Motors dans la Silicon Valley, Elon Musk s’intéresse de près au projet de train à grande vitesse qui doit traverser la Californie. Il décide d’apporter sa pierre à l’édifice et dévoile, en 2013, l’Hyperloop qu’il définit comme « un croisement entre le Concorde, un canon électromagnétique et une table de hockey pneumatique ». Fonctionnant uniquement à l’énergie solaire, ce train pourrait être capable de joindre les deux villes californiennes en 35 minutes grâce à des capsules glissant dans un tube à basse pression à près de 1 200 km/h. Il lance un appel aux entreprises pour développer ce concept. Appel reçu 5/5 puisqu’un tronçon de test de 8 km va être construit en 2016 !

À voir aussi