Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> La Toussaint en Bourgogne : à la poursuite de l'été Indien

La Toussaint en Bourgogne : à la poursuite de l'été Indien

Publié le 29.09.2016

Des rouges profonds, des jaunes dorés, des roses teintés de pourpre… En Bourgogne, les couleurs de l’automne se dégustent avec les yeux. Profitez de l’arrière-saison pour découvrir villes et vignobles.

Vignes.jpg
La Bourgogne en automne, une expérience visuelle et gastronomique

Promenons-nous dans les vignes...

Nuits-Saint-Georges, Aloxe-Corton, Morgon, Mercurey… Si les vins de Bourgogne se dégustent comme des nectars, le patrimoine et la culture qui les font naître se découvrent avec un égal ravissement. Entre Yonne et Saône-et-Loire, les noms de villages prestigieux forment autant d’étapes sur la route d’un week-end d’exploration riche en surprises.


En Bourgogne, à l’automne, le choc est avant tout visuel, quand les tons mordorés des vignes et les nuances colorées des feuilles dessinent des paysages de carte postale. Pour les apprécier, il suffit de s’arrêter du côté de Meursault, de Chablis, de Beaune. De se laisser guider par l’une des grandes routes du vin , de marcher à travers vignes et forêts ou encore de pédaler sur la véloroute (« La voie des vignes ») aménagée entre Santenay et Beaune sur les chemins autrefois parcourus par les vignerons. Mais la plus belle expérience reste peut-être à vivre du haut d’une montgolfière.

...Et découvrons les villes !

Rares sont les régions présentant autant de cités de charmes : Dijon, capitale des ducs de Bourgogne ; Chalon-sur-Saône et ses maisons à colombages ; Auxerre et ses 35 monuments historiques classés… Sans oublier Beaune qui, au cœur de l’automne, prépare déjà sa grande vente de vins qui se déroule chaque année dans ses superbes hospices, le troisième dimanche de novembre.


Découvrir les villes, c’est se perdre dans les ruelles et visiter les lieux emblématiques (cathédrale de Dijon, Abbaye de Fontenay, Abbaye de Cluny…). C’est aussi faire une pause en s’installant à l’une des nombreuses bonnes tables de la région pour déguster une cuisine qu’on ne présente plus. La tradition culinaire bourguignonne, en automne, vous conduira à déguster escargots, champignons et poulets de Bresse. Les plus aventureux se laisseront tenter par une pôchouse (matelote de poisson de rivière au vin blanc) et, bien sûr, par l’époisses, ce fromage à pâte molle de caractère, emblématique de la région. Des produits régionaux à déguster sur place, bien sûr, mais aussi à emporter chez soi : moutarde de Dijon, crème de cassis, miel et jambon cru du Morvan… De quoi prolonger le week-end à la maison et se replonger dans les souvenirs d’une escapade dépaysante sur les routes de Bourgogne.

Pratique : comment vous rendre en Bourgogne ?

  • Depuis Lyon, rejoignez Beaune par l’A6 (sortie n°24 Beaune centre) en 1h45. Votre itinéraire ici.
  • Depuis Lyon, rejoignez Dijon par l’A6, puis l’A31 et l’A311 (sortie D70 en direction de Vesoul-Saint-Apollinaire) en 2h10. Votre itinéraire ici.
  • Depuis Paris, rejoignez Beaune par l’A6 (sortie n°24 Beaune centre) en 3h15. Votre itinéraire ici.
  • Depuis Paris, rejoignez Dijon par l’A6, puis l’A38 (sortie D90 Dijon centre) en 3h25. Votre itinéraire ici.

Les festivals de l'automne

Foire internationale gastronomique de Dijon (du 1er au 13 novembre 2016, au Parc des Expositions) : plus de 600 exposants pour célébrer (et déguster) les bons produits du terroir.

D’Jazz Nevers Festival (du 5 au 12 novembre 2016) : 25 concerts de musiciens français et internationaux. 

Vente de charité des vins des Hospices de Beaune (du 19 au 21 novembre 2016) : animations et spectacles de rue durant tout le 3ème week-end de novembre.

À voir aussi