Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> Nos autoroutes vous mènent tout droit au ski, Épisode 3

Nos autoroutes vous mènent tout droit au ski, Épisode 3

Publié le 06.02.2012

Au bout de la route de vos vacances, il y a les stations de ski ! Après vous avoir aidé à choisir votre station et vos activités, APRR & AREA ont décidé de vous faire découvrir un autre plaisir des sports d’hiver : la gastronomie de montagne. Bonne dégustation.

Des mets qui vous donnent des forces !
Des mets qui vous donnent des forces !

Des mets qui vous donnent des forces !

Fondue, tartiflette, raclette, gratins en tout genre… la gastronomie montagnarde est faite pour vous aider à résister aux grands froids ! Nul besoin de bouder ces plaisirs par crainte de perdre la ligne. Lors de votre séjour au ski, vos besoins caloriques montent en flèche. Les sports d’hiver sont particulièrement exigeants sur le plan physique et lutter contre le froid vous demande d’importantes dépenses caloriques. Passer une semaine en montagne sans succomber au plaisir d’une tartiflette serait donc un sacrilège injustifié.

Une gastronomie riche et variée

Mais la gastronomie des régions montagneuses ne se limite pas à ces plats traditionnels.

Le fromage est, bien sûr, largement présent dans les régions de ski : il était en effet, autrefois, le seul moyen de conserver le lait et de ne pas manquer de calcium tout l’hiver ! Souvent intégré aux recettes locales, vous pouvez aussi le déguster à part, avec un simple pain de campagne ou une salade. Découvrez aussi d’autres spécialités locales : ne passez pas à côté des pâtisseries (dont l’incontournable gâteau de Savoie !), des soupes et potées ou encore des charcuteries de la région de vos vacances.

Des alcools typiques… à consommer avec modération

Chaque région montagneuse a aussi ses liqueurs, qui exploitent toute la richesse de la flore des montagnes. Génépi, chartreuse, arquebuse…le choix est varié !

Attention, ces boissons sont à consommer avec modération et jamais avant d’aller sur les pistes ou de prendre la route. Rappelons que, contrairement à l’impression qu’il peut donner, l’alcool n’aide absolument pas à lutter contre le froid. Préférez donc le soir pour déguster ces alcools.

Équilibrez votre alimentation

Quels que soient vos choix culinaires, rappelez-vous qu’en montagne, il est important d’adopter une alimentation équilibrée si vous pratiquez les sports d’hiver. Mangez abondamment au petit déjeuner : jus de fruit, pain, céréales, laitage, éventuellement une charcuterie locale pour les protéines. À midi, mangez léger pour rester en forme l’après midi : salade ou soupe, un féculent, un dessert léger… Le soir, découvrez les spécialités locales sans culpabilité. Enfin, toute la journée, conservez des en-cas avec vous (barres de céréales, biscuits…), pour faire face aux coups de fatigue, et pensez à vous hydrater très régulièrement.

Bon appétit et bon séjour !

Une multitude de baies

En automne, les zones de montagne regorgent de baies et champignons que vous pourrez consommer en hiver sous différentes formes : en conserve, en confiture, séchés, en liqueur…

Par exemple, la myrtille, star des Vosges, fait une délicieuse confiture mais aussi des sirops et eaux de vie très recherchés. La mûre sauvage, abondante, se consomme tout l’hiver en confitures, gelées, sorbets… La petite prunelle donne de savoureuses gelées et est souvent utilisée pour le vin ou les liqueurs. L’airelle, cousine de la myrtille, est surtout commune dans les Alpes et le Jura : à déguster en confiture ou dans des sauces acidulées accompagnant des gibiers.

À voir aussi