Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> Notre coup de main pour un bon coup de pédale

Notre coup de main pour un bon coup de pédale

Publié le 07.06.2016

Transporter les deux-roues de toute la famille sans difficulté ? C’est possible et même très simple. Notre sélection pour un trajet en toute sécurité.

671x302_VELO.jpg
L'autoroute à vélo

À chaque usage son porte-vélo

Léger, pratique et facile à installer, le porte-vélos apparaît comme la solution idéale pour transporter les deux-roues. À condition de savoir lequel choisir !

Si le budget reste un facteur-clé dans le choix d’un porte-vélos, il est recommandé de prêter attention à la praticité, au confort d’utilisation et à la sécurité du modèle que vous adopterez. Le nombre et le type de vélos transportés (VTT, VTC, vélo de route, vélo électrique, vélo enfant…), ainsi que leur poids et les conditions de trajets doivent également être pris en compte.

Le jeu des 3 familles

On recense trois grandes familles de porte-vélos : les porte-vélos de toit, les porte-vélos sur attelage et les porte-vélos de coffre, dits « sac à dos ».


  • 1. Le porte-vélos de coffre : pour les sorties occasionnelles 
Les plus : un prix intéressant, une mise en place des vélos aisée et un encombrement réduit en font une solution accessible même aux cyclistes amateurs. De plus, il ne nécessite aucun autre équipement sur votre véhicule.
Les moins : il rend impossible l’ouverture du coffre pendant le transport et impose en général l’utilisation d’intercalaires en mousse entre les vélos. 
Capacité : jusqu’à 3 vélos.

  • 2. Le porte-vélos de toit : pratique mais encombrant 
Les plus : aucun risque que les vélos s’abîment grâce à son excellent système de protection. La fixation est sûre et rapide et permet de libérer le coffre en offrant au conducteur une visibilité totale vers l’arrière.
Les moins : il interdit l’accès à certains lieux limités en hauteur (parkings souterrains, entrée d’immeubles…) Par ailleurs, la perte d’aérodynamisme qu’il engendre augmente la consommation d’essence.
Capacité : jusqu’à 4 vélos. 

  • 3. Le porte-vélos sur attelage : pour les grandes familles 
Les plus : une installation rapide pour des vélos stables, bien protégés et accessibles. Il peut basculer, si besoin, pour accéder à votre coffre. 
Les moins : il impose l’installation d’une boule d’attelage à l’arrière de son véhicule. 
Capacité : jusqu’à 5 vélos.

Un objectif : la sécurité

Quelle que soit la solution choisie, il est important de respecter certaines consignes pour se déplacer en toute sécurité :

  • s’assurer de la fixation correcte du porte-vélos et des vélos ;
  • respecter la charge maximale autorisée par votre modèle ; 
  • laisser les feux et la plaque d’immatriculation visibles ; dans le cas contraire, installer une rampe de signalisation associant l’éclairage arrière et le numéro minéralogique ; 
  • contrôler régulièrement la fixation du porte-vélos en restant attentif aux éventuels bruits suspects ; 
  • sécuriser les vélos à l’aide d’un câble antivol
  • pour les porte-vélos à sangles, contrôler la tension des sangles après avoir parcouru quelques kilomètres ; 
  • pour un porte-vélos de coffre, veiller à ce qu’aucun élément ne frotte sur la carrosserie ; 
  • pour les porte-vélos sur attelage ou sur toit, vérifier que la charge transportée soit compatible avec le poids en flèche de votre attelage (indicateur « S ») ou avec la charge maximale admissible sur le toit (inscrite dans le carnet d’utilisation de votre voiture).

À voir aussi