Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> Les poids lourds à l’arrêt en cas de neige abondante

Les poids lourds à l’arrêt en cas de neige abondante

Publié le 06.02.2012

En cas de neige abondante, si un poids lourd en difficulté se met en travers des voies, plusieurs heures peuvent être nécessaires pour le dégager. Pour éviter cela, une solution exceptionnelle peuvent consister à « stocker » les poids lourds, c'est-à-dire leur interdire provisoirement la circulation, en attendant une amélioration météorologique.

En cas de neige abondante, par mesure de sécurité, les poids lourds sont stockés sur les aires d’autoroute
En cas de neige abondante, par mesure de sécurité, les poids lourds sont stockés sur les aires d’autoroute

Une décision qui incombe au préfet

« Le stockage des poids lourds peut être décidé dans 2 cas : soit lorsque les prévisions météorologiques annoncent des chutes de neige très abondantes, soit lorsque la neige est déjà là et que la chaussée ne peut être correctement déneigée, en raison de difficultés techniques, par exemple » explique Yann Spinnler, Chef du service Sécurité et Trafic chez APRR.

Dans un cas comme dans l’autre, la décision ne peut être prise que par la préfecture. Son application revient, elle, aux forces de l’ordre : les gendarmes interviennent sur l’autoroute pour demander aux routiers de s’arrêter sur les zones prévues à cet effet (soit sur des aires de repos ou de services en amont de la zone difficile, soit au niveau des gares de péage, voire sur une file le long des voies). Les équipes APRR & AREA sont aussi présentes sur le terrain, pour sécuriser les véhicules arrêtés avec des équipements de signalisation mobiles.

Les poids lourds sont stockés sur les aires de services
Les poids lourds sont stockés sur les aires de services

Une organisation bien rodée

« Dès que la décision de stockage est prise dans un secteur, les routiers sont alertés par les panneaux à message variable et par Autoroute INFO. Ils peuvent ainsi anticiper le stockage et s’arrêter dans de meilleures conditions, sur les aires de services où ils auront à disposition restauration, boissons chaudes, sanitaires…», indique Yann Spinnler.

Ceux qui sont stockés sur les voies ou les aires de repos sont aussi ravitaillés si la situation vient à durer. Des associations spécialisées leur apportent en effet de l’eau, des en-cas… Tout est pensé pour que cette mesure soit la plus courte et la moins contraignante possible pour les routiers !

Une obligation comprise et acceptée

Opération lourde et complexe, le stockage des poids lourds est, dans les faits, activé plusieurs fois chaque hiver : « Si on laisse la situation se dégrader, les saleuses ne peuvent plus passer, les voitures sont bloquées… Nous mettons tout en œuvre pour éviter cela. Les particuliers sont en effet mal préparés aux blocages : ils n’ont pas de vivres, de couvertures, de chauffage, ils voyagent parfois avec de jeunes enfants… Nous favorisons donc la circulation des voitures, moins susceptibles de se mettre en travers de la chaussée ou de rester bloquées en bas d’une forte montée. Les routiers, malgré la contrainte que représente le stockage, acceptent cette situation avec compréhension », souligne Yann Spinnler.

Un retour à la normale progressif

Une fois les poids lourds stockés, les équipes d’APRR & AREA procèdent au déneigement le plus rapidement possible, en fonction de la météo. Dès que les voies redeviennent praticables, la circulation est progressivement rétablie, toujours sur décision du préfet. Les routiers sont alors invités à reprendre la route, zone de stockage après zone de stockage. Un retour à la normale qui peut encore prendre plusieurs heures, selon le nombre de véhicules impliqués !

À voir aussi