Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> Thermalisme : le retour aux sources

Thermalisme : le retour aux sources

Publié le 20.10.2017

Avec 9 millions de journées de soins délivrées en 2016 par les 105 établissements thermaux français, le thermalisme confirme son embellie. Zoom sur les bénéfices offerts aux curistes. Et si vous vous laissiez tenter ?

thermalism671x302.jpg
Thermalisme : le retour aux sources

De nouvelles offres autour de la détente et du plaisir

Dans le même temps, les établissements thermaux ont su profiter de la nouvelle tendance autour des vacances bien-être en adaptant leurs offres de séjours autour du plaisir et de la détente. De quoi effacer cette image austère qui leur collait à la peau. Désormais, le thermalisme surfe sur la vague du spa, du resort « 4 étoiles » et des équipements thermoludiques pour se remettre en forme en douceur : sauna, jets et fontaines haute pression, nage à contre-courant, piscines avec aire de jeux, aquabike… En quelques années, la cure a plongé dans le XXIe siècle !

Des couples jeunes et des familles

Ces transformations ont conduit à attirer une plus large clientèle. Aux côtés des curistes traditionnels, venus pour des raisons thérapeutiques, on trouve des couples jeunes et des familles, qui ont fait le voyage pour se ressourcer. La Bourboule, par exemple, propose des séjours « remise en forme » et des ateliers de médecine chinoise, de réflexologie, de naturopathie… La station est même labellisée « Famille Plus », pour l’excellence de son accueil à destination des enfants, des ados et de leurs parents. Du Mont-Dore à Néris-les-Bains, toutes les villes thermales se sont engagées dans des projets de modernisation pour devenir des destinations touristiques attirantes. De quoi donner envie de se jeter à l’eau.

À Vichy, un séjour en « mode avion »

Le Spa de Vichy Célestins invente le séjour « digital détox » pour les cadres surmenés et pour tous ceux qui veulent déconnecter du web, de leur ordinateur et de leur smartphone. Le programme ? Des soins anti-stress durant trois jours associés à un coaching pour apprendre à mieux gérer son rapport aux objets connectés. Naturellement, smartphones et laptops sont soigneusement rangés au coffre-fort de l’établissement pendant tout le séjour avec un accès aux e-mails encadré et limité à deux fois par jour. Une bonne solution pour se désintoxiquer du numérique et se reposer au vert.

À voir aussi