Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> Tout sur les chasse-neige

Tout sur les chasse-neige

Publié le 01.12.2014

Salages préventifs, déblayages des voies… Chaque hiver, nos chasse-neige mettent tout en œuvre pour l’entretien des voies et pour votre sécurité. Focus sur notre parc d’engins dont les fonctions sont plus riches qu’on ne pourrait le croire...

671x302_CAMION.jpg
Ils vous ouvrent la route !

Anatomie du chasse-neige

Chaque hiver, lors d’un épisode neigeux, les chasse-neige entrent en action. Indispensables au dispositif dit de viabilité hivernale – ensemble des procédures mises en place pour éliminer les dangers générés par la neige – il s’agit de camions dotés :

  • à l’avant, d’une lame inclinée, pour racler la neige et la rabattre sur le côté,
  • à l’arrière, d’un dispositif de salage, pour traiter la chaussée et faire fondre la neige qui retombe ensuite.

Au-delà de ces caractéristiques, le mot chasse-neige désigne toute une variété d’engins conçus pour différents types d’intervention.

  • Les petits mais puissants camions 4x4 qui sauront franchir les portions d’autoroute difficiles à cause du dénivelé de l’autoroute ou de l’important volume de neige au sol.
  • Plus imposants et polyvalents, les 4x6 (avec 3 essieux et 2 moteurs) seront à la fois capables de franchir des passages difficiles mais aussi de couvrir de longues distances.
  • Les gros porteurs 8x4 sont capables de traiter rapidement de longues portions d’autoroute.
  • Les plus puissants : des tracteurs agricoles équipés d’une lame à l’avant. Ils sont plus lents, mais pourront ouvrir un accès dans toutes les conditions.

Des milliers de kilomètres déneigés chaque hiver

Au total, ce sont 54 chasse-neige appartenant à AREA, et 54 autres en location qui assurent la viabilité hivernale sur le réseau AREA.

Pendant la saison 2013-2014, ils ont parcouru 325 416 km en 9 234 heures d’intervention. « Ces chiffres peuvent varier énormément d’une année à l’autre, en fonction de la météo. Il en va de même pour la quantité de fine de sel – alternative écologique au sel de mer – répandue annuellement. En 2013-2014, celle-ci fut de 8 098 tonnes mais elle peut aller de 2 000 tonnes à 16 000 tonnes d’une année sur l’autre », explique Philippe Blanc, Chef du service matériels et achats à la direction de l’exploitation AREA.

Malgré ces moyens considérables, lors d’un épisode neigeux particulièrement intense, il reste impossible de déneiger les voies assez rapidement. On considère que si la neige tombe à un rythme supérieur à 5 cm par heure, le travail des chasse-neige sera inefficace car la couche neigeuse se reformera trop vite après leur passage. La décision d’interrompre la circulation sera alors prise par la préfecture.

À voir aussi