Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> COP 21: retour sur les engagements de demain

COP 21: retour sur les engagements de demain

Publié le 11.01.2016

Dans le cadre de la COP 21, les professionnels des services de l’automobile (concessionnaires, réparateurs, loueurs…) ont signé le 9 décembre 2015 un Pacte Climat, soulignant l’importance du bon entretien des véhicules pour limiter les émissions de gaz à effet de serre.

671x302_FEUILLE.jpg
COP 21 : un meilleur entretien des véhicules pour réduire les émissions de CO2

Un parc automobile vieillissant

Si les nouvelles motorisations thermiques ont réalisé de grands progrès pour réduire les émissions de CO2, les professionnels de l’automobile sont confrontés à une autre réalité : celle d’un parc vieillissant et plus polluant. En effet, l’âge moyen des voitures françaises s’élevait en 2015 à 8,7 ans et leur kilométrage à 107 000 km, selon le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles.

Un Pacte Climat signé en marge de la COP21

Pour réduire les émissions de CO2 tout en conciliant les besoins de mobilité des Français, les professionnels de la branche des services de l’automobile (concessionnaires, réparateurs, loueurs, formateurs au permis de conduire…) ont signé en marge de la COP 21, le 9 décembre 2015, un « Pacte Climat » pour promouvoir :

  • le bon entretien des véhicules,
  • le rajeunissement du parc automobile,
  • l’essor des véhicules hybrides, électriques et GPL.

Des initiatives nombreuses

Pour atteindre ce triple objectif, les organisations patronales et syndicales des quelque 100 000 entreprises du secteur des services de l'automobile se sont engagées, par ce Pacte Climat, à :

  • « contribuer à une gestion moderne et optimisée des parcs roulants ;
  • limiter l'impact des activités des entreprises de la filière ;
  • informer et former les professionnels sur les enjeux liés aux émissions de gaz à effet de serre et au changement climatique ;
  • mobiliser les professionnels sur la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre ;
  • accélérer le déploiement des énergies alternatives en mettant à disposition de la filière de l'électro-mobilité (lire notre encadré ci-dessous) ;
  • à tisser des relations et des partenariats avec les parties prenantes nationales et locales, en vue de co-construire les solutions, mais également avec les correspondants internationaux afin de partager les meilleures initiatives et solutions opérationnelles ».

La voiture électrique : une solution incontournable

L’essor des véhicules électriques représente une solution incontournable pour diminuer les émissions de CO2. Leur démocratisation passe néanmoins par la collaboration de tous les acteurs : d’une part les constructeurs automobiles, d’autre part les pouvoirs publics au travers des incitations fiscales. En tant que partenaire engagé, le réseau APRR & AREA participe lui aussi au développement de l’éco-mobilité avec le déploiement, en 2015, de 44 bornes de recharge rapide sur ses aires de service, dans le cadre de son programme Corri-door, sur les autoroutes A5, A6, A31, A36, A39, A42, A43 et A71.

À voir aussi