Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> En 2014, rouler vert, ça coûte moins cher !

En 2014, rouler vert, ça coûte moins cher !

Publié le 17.01.2014

Instauré 2008, le système du bonus-malus écologique incite à l’achat de véhicules moins polluants. Vous achetez, neuf, un véhicule peu polluant ? Un bonus, réduisant le prix d’achat, vous est accordé. Vous préférez une voiture plus polluante ? Vous aurez à acquitter un malus. Explications sur les évolutions de cette législation en 2014.

518x233_2014.jpg
Le bonus-malus auto en 2014

Inciter à l’achat de véhicules « propres »

Le principe du bonus-malus écologique, né du Grenelle de l’environnement, est resté identique depuis sa création.

  • Le bonus écologique est une aide financière attribuée par le gouvernement à tout acquéreur d’un véhicule neuf dont les émissions de CO2 au kilomètre sont inférieures à un plafond défini par décret. Plus la quantité de CO2 émise par la voiture est faible, plus le bonus est élevé.
  • Le malus, à l’inverse, est une taxe additionnelle, payée lors de l’immatriculation d’un véhicule émettant une quantité de CO2 supérieure au plafond fixé. S’y ajoute, pour les véhicules les plus polluants, une taxe annuelle.

tableau.jpg
Descriptif des bonus-malus en 2014

Malus en hausse, bonus en baisse

Depuis le 1er janvier 2014, un nouveau barème est appliqué pour calculer le montant du bonus et du malus. De façon générale, les montants des bonus tendent à diminuer alors que ceux des malus augmentent.

Ainsi, les véhicules émettant de 20 à 60 grammes de CO2 par kilomètre bénéficieront d’un bonus de 7 000 à 4 500 €. Pour les véhicules plus polluants, émettant de 131 à plus de 200 grammes de CO2 par kilomètre, le malus démarre à 150 € et peut aller jusqu’à 8 000 € !

En pratique

Vous avez acheté une voiture « propre », qui vous permet de bénéficier d’un bonus ? Celui-ci s’applique dès la signature du bon de commande. Le concessionnaire qui vous vend le véhicule déduira du prix de vente le montant du bonus dont vous bénéficierez. Attention : si vous le revendez avant d’avoir parcouru 6 000 km ou dans les 6 mois suivant la date l’achat, vous devrez rembourser le bonus perçu.

Si votre véhicule acheté est considéré comme polluant, le montant du malus sera ajouté au coût du certificat d’immatriculation (la « carte grise »). En plus du malus, une taxe annuelle sur la détention de véhicules particuliers polluants peut vous être imposée. D’un montant de 160 €, elle est réclamée par le Trésor public à tout détenteur d’un véhicule émettant plus de 190 g/km de CO2.


À voir aussi