Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> Les additifs moteurs, des produits miracles ?

Les additifs moteurs, des produits miracles ?

Publié le 04.06.2013

Proposés en boutique, sur Internet ou via les émissions de téléachat, les additifs pour carburant ou huile de moteur pourraient, selon les fabricants, doper les performances de votre véhicule. Qu’en est-il vraiment ? Les explications d’APRR & AREA.

Les additifs moteurs, des produits miracles ?
Les additifs moteurs, des produits miracles ?

Une cure de jouvence pour votre moteur ?

Les promesses des fabricants d’additifs sont alléchantes. Un simple petit flacon versé dans le réservoir de carburant, avant le plein, permettrait d’entretenir – voire de rénover ! – votre moteur, de le préserver de la corrosion, de booster ses performances et de réduire sa consommation. La gamme des additifs carburant est vaste : additifs pour moteurs essence ou diesel, additifs saisonniers pour passer l’hiver sans souci, curatifs pour nettoyer le moteur de l’intérieur et lui offrir une nouvelle jeunesse, ou encore additifs protecteurs et lubrifiants.

Il existe aussi une vaste gamme d’additifs pour huile de moteur, à ajouter lors des vidanges. Cette fois, les fabricants vous annoncent plus de puissance, moins de bruits moteur et plus de compression.

Des résultats difficiles à prouver

Entre convaincus et sceptiques, le débat fait rage, chez les automobilistes comme chez les garagistes. L’efficacité de ces additifs n’est pas objectivement prouvée… et difficilement démontrable. Pourtant, certains affirment avoir vu leur consommation baisser de façon très sensible après ce traitement de choc. Reste que ces produits ont un coût : à vous de faire de savants calculs avec votre propre véhicule pour voir si le jeu en vaut bien la chandelle.

Des additifs intégrés au carburant

La question se pose d’autant plus que les carburants distribués dans les stations des pétroliers (Total, Elf, etc.) sont déjà enrichis en additifs, contrairement aux carburants des supermarchés, qui en sont généralement dépourvus. D’où la différence de prix. Ainsi, Total précise ajouter à tous ses carburants des additifs tels qu’antioxydants, détergents, anticorrosion, modificateurs de friction (pour réduire les pertes mécaniques par frottements du moteur), désémulsifiants (pour réduire les risques liés à la présence d’eau dans le gasoil).

Le diesel Total contient en plus un ré-odorant, un anti-mousse (ce qui permet un remplissage complet du réservoir) ou encore un produit améliorant la tenue à froid. Les additifs vendus séparément seraient-ils donc utiles uniquement lorsque l’on fait le plein en carburant sans additif ? Là encore, rien n’est prouvé !

Choisir son additif

À vous, donc, de faire le test si vous le souhaitez. Dans le pire des cas, vous ne constaterez pas d’amélioration. Mais aucun risque lié à l’utilisation de ces additifs n’a été rapporté : en clair, ils ne sont pas dangereux. À condition, bien sûr, de choisir un additif adapté à votre véhicule (attention de ne pas verser un additif essence dans le réservoir de votre voiture diesel !). Pensez également à comparer les prix et les dosages : certains additifs doivent être 2 fois plus concentrés que d’autres, selon les conseils des fabricants. S’ils sont un peu moins chers à l’achat, ils seront plus coûteux à l’utilisation. Enfin, n’hésitez pas à demander conseil à votre concessionnaire automobile, pour vous assurer que le constructeur de votre voiture ne déconseille pas tel ou tel produit, au profit d’un autre.

Des additifs parfois indispensables !

Certains véhicules diesels récents, dotés d’un filtre à particules (FAP), sont équipés d’un système de régénération efficace pour l’environnement, mais qui nécessite un additif dans le gasoil. Ce produit, la cérine, est donc contenu dans un réservoir de quelques litres, dont il faudra refaire le plein lors de l’entretien périodique du FAP (environ tous les 80 000 km). Un entretien à ne pas négliger : il est possible qu’un message d’alerte s’affiche sur votre tableau de bord : « Additif diesel insuffisant » (ou parfois « anomalie anti-pollution »). Si cela vous arrive, l’ajout d’un additif ne suffit pas, il faudra faire faire l’entretien du FAP par votre concessionnaire.

À voir aussi