Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> Pour tondre le gazon, comptez les moutons

Pour tondre le gazon, comptez les moutons

Publié le 09.11.2015

Dans la région de la Brie à l’est de Paris, les collaborateurs APRR chargés de l’entretien des espaces verts peuvent compter sur des assistants motivés, consciencieux et efficaces : une vingtaine de moutons d’Ouessant !

671x302_MOUTON2.jpg
Au bord de l’autoroute A19, APRR choisit l’éco-pâturage en confiant l’entretien de ses espaces verts à des moutons d’Ouessant.

Les avantages de l’éco-pâturage

C’est une première. APRR teste depuis un an avec succès l’éco-pâturage à proximité de la gare de péage de Saint-Denis-lès-Sens, au bord de l’autoroute A19. Le troupeau d’une vingtaine de têtes convainc par la qualité de sa tonte et par son acharnement au travail ! Karine Tourret, responsable environnement au département Infrastructures & Environnement d’APRR, explique : « l’éco-pâturage possède de nombreux avantages. Plus économique, il est également plus efficace car la tonte continue, contrairement à la coupe mécanique, limite la repousse de l’herbe. Les animaux contribuent par ailleurs à la fertilisation naturelle du sol. L’absence de désherbant chimique préserve enfin la biodiversité ».

4 hectares pour 20 moutons

Pour recourir à l’éco-pâturage, il faut disposer d’un terrain suffisamment vaste pour nourrir le troupeau toute l’année. APRR a ainsi retenu une parcelle de 4 hectares, clôturée par ses soins pour des raisons de sûreté évidentes. Des buissons ont été plantés pour offrir aux moutons cachettes et abris. S’agissant des animaux à proprement parler, APRR a fait appel à la société Ecomouton pour s’occuper d’eux : transport, déclarations auprès des services vétérinaires et installation des abreuvoirs. Un berger vient régulièrement contrôler les animaux, apporter des compléments alimentaires en hiver, agrandir le troupeau au printemps lorsque l’herbe pousse plus vite. Et bien sûr, il réalise la tonte des bêtes.

Des moutons sur-mesure !

« La race des moutons a été choisie avec soin, explique Karine Tourret. Les moutons d’Ouessant sont de petite taille et pèsent seulement une quinzaine de kilos si bien que leurs piétinements ne dégradent pas le sol. Ils ne tentent pas non plus les voleurs car ils n’offrent pas grand-chose à manger ! Enfin, les animaux apportés par Ecomouton ne sont pas domestiqués : vivant en autonomie et ne recherchant pas la compagnie de l’homme, ils sont des voisins discrets et paisibles », poursuit l’ingénieure agronome de formation.

Une initiative à rééditer

Le bilan de cette initiative ? « Cette méthode a été validée comme complément des techniques traditionnelles d’entretien des parcelles. Nous examinons maintenant comment rééditer l’expérience sur d’autres terrains compatibles », affirme Karine Tourret. Les conditions requises : « des parcelles clôturables qui répondent aux mêmes critères de taille et de végétation ».

À voir aussi