Allez au contenu , Allez à la navigation

ESPACE CLIENT
Pour profiter de tous vos services : factures, trajets, alertes...
Se connecter
>
> Voitures électriques : le voyage en mode alternatif

Voitures électriques : le voyage en mode alternatif

Publié le 20.12.2017

Avec les progrès des moteurs et batteries et grâce à la multiplication des bornes de recharge du réseau Corri-door, les véhicules électriques voyagent désormais loin, très loin.

voitureelectrique_671x302.jpg
l’autoroute en mode alternatif

Voitures électriques : le voyage en mode alternatif

Avec les progrès des moteurs et batteries et grâce à la multiplication des bornes de recharge, les véhicules électriques voyagent désormais loin, très loin.

Toujours plus d’électrique

Où en sommes-nous de la révolution de la voiture électrique en France ? Le cap des 100 000 voitures 100 % électriques (hors modèles hybrides) a été franchi en 2017. Et même si le parc reste encore faible (0,25 % du parc total de véhicules en France), les immatriculations sont en forte hausse (+24 % en 2017). Le futur de l’auto se dessine bien autour du modèle électrique ! Il faut dire que de nombreux freins ont été levés : autonomie allongée, temps de recharge réduit et plaisir de conduite.

Toujours plus loin

Il y a encore 2 ans, l’autonomie des voitures électriques ne dépassait pas les 250 kilomètres, en dehors des luxueux modèles Telsa. Or, selon une étude Ipsos de 2016, 72 % des potentiels acquéreurs de véhicules électriques exigent une autonomie d’au moins 300 kilomètres. Aujourd’hui, la Zoé de Renault permet d’avaler 400 kilomètres entre 2 charges. 300 kilomètres pour la BMWi3 et presque autant pour la Hyundai Ioniq. Sans parler de la Tesla Model S dont le modèle P100D dépasse les 600 kilomètres. En Allemagne, un groupement de chercheurs du Fraunhofer Institute travaille à l’élaboration d’une batterie permettant de disposer d’une autonomie de 1 000 kilomètres. Une batterie nouvelle génération qui pourrait arriver sur le marché dès 2020.

Toujours plus disponible

Autre progrès : l’accélération du temps de recharge des véhicules. Sans entrer dans le détail de la puissance en kilowattheures des chargeurs embarqués ou des capacités des connecteurs électriques rapides, force est de constater que le temps passé pour « faire le plein » diminue de plus en plus. S’il faut toujours une bonne nuit pour regonfler sa Zoé sur une prise domestique, les bornes de recharge rapide permettent de redonner plusieurs dizaines de kilomètres supplémentaire d’autonomie en quelques minutes seulement. D’autant plus simple que le nombre de ces bornes continuent se multiplie sur tout le territoire : plus de 20 000 sont accessibles aujourd’hui. Autre avancée sensible : le fabricant de batteries Toshiba annonce pour 2019, un nouveau modèle qui pourra se recharger en 6 minutes pour 320 kilomètres d’autonomie. Presque aussi rapide que de remplir un réservoir d’essence.

Toujours plus agréable

Les performances, c’est une chose. Mais pour une longue distance sur autoroute, le confort reste primordial. Et là encore, l’électrique présente un certain nombre d’avantages. D’abord le silence : pas de bruit hormis celui du roulement des pneus sur l’autoroute. Vous pouvez écouter tranquillement votre musique préférée ! Ensuite, la conduite s’avère plus souple en raison de l’absence d’embrayage. Enfin, le couple du moteur électrique est important, et ce dès le démarrage : accélérations vives, reprises nerveuses… Idéal pour quitter une aire d’autoroute, après une pause café !

À voir aussi